> Théâtre 13 / Seine Théâtre - Prix Théâtre 13

PRIX THÉÂTRE 13 / JEUNES METTEURS EN SCÈNE 2017

12ème édition

Edito

Inspi erzuli (rivage)


Ce moment où l’enthousiasme des premières créations
rencontre la plus grande fragilité


2017 est la douzième édition de ce concours dédié aux jeunes metteurs en scène. Il ne s’agit pas de distinguer un spectacle ou une compagnie, mais bien un artiste et chef d’équipe, de l’accompagner, de le soutenir et de promouvoir son travail, tant auprès du public qu’au niveau des institutions et programmateurs.

Le Prix Théâtre 13 se situe à cet endroit très particulier du parcours d’un metteur en scène, où le choix d’y consacrer sa vie a été pris, mais où l’organisation de notre métier ne lui ouvre guère de portes. Ce moment très particulier où chaque création devrait l’aider à se faire repérer par le public et la profession, mais où l’accès aux théâtres est un parcours de combattant, et où les aides publiques sont quasiment impossibles à obtenir. Ce moment où l’enthousiasme des premières créations ambitieuses et exigeantes rencontre la plus grande fragilité.

En accompagnant ces artistes et en facilitant la rencontre avec les institutionnels et programmateurs (notamment à travers le jury final), le Théâtre 13 tente de rendre cette période la moins fragile et la plus courte possible.

Contrairement à d’autres concours et festivals autour de la jeune création qui se sont créés depuis, le dernier tour du Prix Théâtre 13 n’est donc pas une sélection de spectacles déjà montés et repérés dans d’autres lieux, mais bien un accompagnement sur toute une saison de projets et d’artistes qui ont su, par leur talent, leur urgence, leur ambition et leur maturité, séduire le jury de présélection. Le Théâtre 13 accompagne ainsi des projets qui deviendront, au 3ème tour, des spectacles, avec la part de risque qu’une telle démarche comporte.

Seul concours proposant une réelle ouverture aux jeunes metteurs en scène, les candidats du Prix Théâtre 13 ne doivent justifier d’aucun profil, parcours, appartenance, parrainage ou origine géographique. Seuls leur talent, créativité, engagement et capacité à mobiliser des énergies autour d’eux sont les critères de sélection.

Avec une vraie campagne de communication et de relations publiques, le Prix s’adresse définitivement au grand public. Ce n’est pas uniquement un laboratoire à destination des professionnels, mais bien un événement populaire qui sensibilise tous les publics à la jeune création. Le concours mobilise tous les ans plus de 4000 spectateurs sur 20 représentations (hors représentations hors les murs).

Parmi les lauréats des éditions précédentes, citons notamment Julie Deliquet et son collectif In Vitro. La metteure en scène sera artiste associée au TGP-CDN de Saint-Denis dès la saison prochaine et sera également à l’affiche du Théâtre de la Ville (Paris) à la rentrée. Volodia Serre a depuis mis en scène Trois Sœurs de Tchekhov au Théâtre de l’Athénée (2011) et Oblomov de Gontcharov à la Comédie Française (2013). Sara Capony  a obtenu la révélation féminine au palmarès du théâtre pour son spectacle.
Dans un autre registre, Samuel Theis a coréalisé avec Marie Amachoukeli et Claire Burger « Party Girl » le film d’ouverture d’Un certain regard au Festival de cannes 2014.

De nombreux lieux ont également pris le relais en programmant des spectacles issus du concours, indépendamment ou en collaboration avec le Théâtre 13 : Théâtre de Belleville, Théâtre Romain Rolland de Villejuif, Théâtre de Saint-Maur, Théâtre d’Epinay-sur-Seine, Théâtre de Bagneux, Le Lucernaire, Théâtre Actuel / Avignon, Maison des Métallos, Théâtre de l’Opprimé, Théâtre de Fort-de-France…

Depuis 2014, le jury final qui rassemble institutionnels et programmateurs est présidé tous les ans par un metteur en scène confirmé différent, qui sera également force de proposition pour constituer le jury. François Rancillac a été le premier à inaugurer cette « nouvelle formule » en 2014, Guy-Pierre Couleau a pris le relais en 2015 et en 2016, ce fut Jean-Claude Cotillard, metteur en scène et prestigieux pédagogue, notamment autour du théâtre gestuel. Ce président a également un moment de rencontre privilégié avec les six finalistes.

L’ambition de ce changement est de renforcer la présence d’artistes au sein du jury et d’élargir le rayonnement du concours, au delà des réseaux traditionnels du Théâtre 13.