> Théâtre 13 / Seine Sortie de résidence

LE JEU DE L'AMOUR ET DU HASARD

de Marivaux
mise en scène Adrien Popineau

1h30 sans entracte

4 février 2016

Jeudi 4 février 2016 à 16h (entrée libre)

Jah photo 9

Sortie de résidence

Dans sa comédie phare, Marivaux interroge le cloisonnement social au travers des rapports de classe entre maîtres et domestiques. Dans cette adaptation moderne, chacun serait interchangeable si leur culture et leur éducation ne les distinguaient. Il évoque également la complexité du passage à l’âge adulte, symbolisé par le mariage tel un véritable rite de passage. Ici l’humour n’est qu’apparence et le jeu de dupes est bien plus pervers et violent qu’il n’y paraît.


Dans mes deux premières mises en scène, l’axe majeur était celui d'une jeunesse oubliée, en manque de repères. Comme si les orphelins de la Guerre de Bosnie (Kids, Fabrice Melquiot) avaient grandis dans une banlieue désoeuvrée de Londres (Voix Secrètes, Joe Penhall) où violence (guerrière ou sociale) et absence de communication menaient chacun à sa perte.

Ces deux tragi-comédies contemporaines, où l'humour et le cynisme permettaient d’alléger la gravité des propos avaient besoin d’un contre-point, d’une mise en relief : une comédie classique évoluant dans un milieu bourgeois.
A travers cette comédie, il s'agira de montrer la profondeur des thèmes abordés par Marivaux. Je ne souhaite pas restreindre le spectateur au point de vu des personnages mais à l’ambivalence d’un texte qui nous échappe toujours et qui ne cesse de surprendre par les perspectives d’approche qu’il permet. Ici, l’humour n’est qu’apparence, le jeu de dupes est bien plus pervers et violent qu’il n’y paraît de prime abord. Dès le premier travail de lecture et de dramaturgie, nous avons vu se dégager les grandes thématiques du triptyque.

Le travail dramaturgique s'est focalisé sur trois axes majeurs :
- La question du choix et du libre arbitre de Silvia dans un microcosme patriarcal.
- La problématique du cloisonnement social à travers les rapports maîtres et valets.
- Le rapport à soi/l'autre, son image, et le retour de l'amour propre.

Adrien Popineau

Pix
Shapeimage_1
Coin