> Théâtre 13 / Seine Sortie de résidence - Lectures

JUANITA, LA CATCHEUSE MEXICAINE

Texte et mise en scène Naéma Boudoumi

1h sans entracte

26 février 2015

Jeudi 26 février 2015 à 15h30 (entrée libre sur réservation)

Img_1523 Img_1671 Juanita-8 Juanita2

Sortie de résidence - COMPLET

Naéma Boudoumi a présenté ce projet dans le cadre du Prix Théâtre 13 / Jeunes metteurs en scène 2014. Elle n'a pas été retenue pour le dernier tour, mais son engagement, sa détermination et sa générosité pour porter ce projet nous ont particulièrement touchés. Nous avons donc décidé de l'accueillir pour un nouveau temps de travail au Théâtre 13.



JUANITA,
la catcheuse mexicaine qui n'avait jamais connu d'Hommes


Deux enfants assistent à la descente du couple parental. Leur mère, passionnée de Lucha libre (catch mexicain) abandonne le domicile conjugal pour se construire une carrière. Persuadée que le monde est dénué de courage, elle part à la recherche des Hommes et du Masque d'Or. Les enfants observent leur père déboussolé , et se questionnent sur l'avenir...

Juanita... offre une vision onirique et acide de la cellule familiale. Le choix d'écrire du point de vue de l'enfant sur la violence familiale et le manque d'amour nous offre à tous des clefs de réflexions. L'imagerie du texte est propre à l'enfance : innocente, ludique.
J'ai choisi de traiter ce sujet intemporel qu'est la famille à travers un voyage dans le folklore mexicain et la Lucha libre, sport spectaculaire très populaire dans les familles mexicaines. Souvent les femmes de l'ombre deviennent des vedettes le week-end, inversant ainsi tout les codes habituels de la famille... Aussi joyeux que violent Juanita... nous offre l'espoir d'une vie meilleure et permet de constater que l'enfant est souvent le médiateur dans une famille. Comment agir lorsque l'on comprend que ses parents ne sont pas le modèle espéré et se construire une identité dans un foyer disloqué ? Comment faire face à l'inversion des rôles ?

Naéma Boudoumi

« Je n'aime pas les malades. Ils sont laids et m'ont toujours fait peur. Ma mère est restée mais je ne resterai pas. Ma maison est malade. Le silence a attaqué nos murs. J'ai gagné ma première médaille au gymnase communal. C'est bien la preuve que je vaux quelque chose. Je suis devenue la Bruja. Pourquoi rester? Je vais quitter le foyer et vivre dans un hôtel le temps de lancer ma carrière. Mes enfants comprendront quand ils seront grands. Et tout ira bien... Ils seront fiers de moi, fiers de La Bruja, fier de leur mère. » Extrait de « Juanita, la cacheuse mexicaine qui n'avait jamais connu d'Hommes »